LA FEMME AU PARASOL


Combien je voudrais
être la couleur
qui rend infinie ta peau

combien je voudrais
être le pinceau
et la main qui remue tes pas

ou le vent qui frappe à tes cheveux

Femme au parasol
tourne ton regard
au-delà du cadre
au-delà du passé
parce que j'ai vendu le temps
et maintenant je reste ici

Combien je voudrais
être un petit bouton
de ton vêtement pour t'effleurer

combien je voudrais
avoir les yeux
de celui qui t'a vue doucement sourire

ses yeux pour me souvenir toujours de toi

Femme au parasol
tourne ton regard
au-delà du cadre
au-delà du passé
parce que j'ai trompé le temps
et maintenant je reste ici

devant ta lumière je m'incline
ainsi que les pétales des fleurs
font avec le soleil
dans la saison des amours